Archive pour novembre 2008

Nouveaux prix pour le concours

Aujourd’hui je suis passé dans une boutique d’articles religieux et j’ai trouvé des nouveaux articles pour que concours que vous voudrez très certainement vous aracher. Il s’agît d’une bombone d’amour en aérosole et aussi une bombone de bénédiction en aérosole. Bref, avec ces articles sous la main, trouver l’âme soeur et vivre sainement n’aura jamais été aussi facile. 

Publicités

Le gaspille caché sous le club sandwich

Je pensais à ça aujourd’hui et je me demandais, suis-je le seul à penser qu’il y a une tranche de pain de trop dans un club sandwich? Non, mais il me semble que toute la garniture rentrerait très bien à l’intérieur de deux tranches, alors pourquoi en inclure une troisième? Le même sandwitch avec deux tranches aurait un centre de gravité beaucoup plus bas et serait donc beaucoup plus stable… fini les clubs sandwich qui se défont entre nos mains… SI j’étais mathématicien (c’est un message lancé aux mathématiciens), je pense que j’essairais de calculer le nombre de tranche de pain qu’on gaspille chaque années dans les clubs sandwich… Ensuite, il ne resterait plus qu’ai faire le calcul à savoir si c’est assez pour régler la faim dans le monde… Si oui, je vous en prie pensez à moi pour le prix nobel de la paix.

Restaurant peu attrayant

Pour ceux qui l’on déjà vue, je sais, c’est une vielle photo. De plus, ce n’est pas moi qui l’ai prise mais bien Jonathan Roi Marois. Seulement, j’ai repensé à cette photo aujourd’hui et je me suis dit que c’était vraiment trop drôle et qu’elle méritait le plus de diffusion possible.

Pour mettre en contexte ceux qui n’ont jamais vue cette photo,  elle a été prise le lendemain d’un party à Sainte-Rose de Watheford. On cherchait un restaurant pour déjeuner et quand on est arrivé devant ça, on a décidé d’aller au village suivant.

Le restaurant se nomait à l’origine Marden mais malheureusement pour les propriétaires, l’érosion s’est permise de changer un peu le nom avec le résultat que voici.

Restaurant Bar Marde

Restaurant Bar Marde

Plus que quelques jours …

 Bonjour à tous, je suis désolé de ne pas avoir écrit beaucoup dans les derniers jours mais j’ai été occupé par beaucoup de trucs et j’ai travaillé beaucoup. Bref, je voulais seulement signaler qu’il ne reste que quelques jours pour participer à mon concours (voir la section concours). Jusqu’à maintenant, 7 personnes ont participé. Bonne chance à tous…

Coincidence!

L’autre jour, je me promenais tranquille dans le centre-ville de Toronto, et là, tout d’un coup, je reçois un message texte d’une amie. Alors je m’arrête, lis le message, ferme le cellulaire et lève la tête pour me rendre compte qu’elle est en train de traverser le coin de rue au même moment. Honnêtement, quelles sont les chances?!

Ce qui est amusant c’est qu’on possède souvent tous une histoire du genre. C’est drôle comment la plus grande ville du Canada peut paraître si petite en un instant… Il nous est arrivé la même chose avec J-r et Alex à Amsterdam quand on a aperçu Danny Janvier dans un parc nowhere….

C’est fou pareil! (Ma réflexion s’arrête ici)

Parce que les mathématiques ne sont pas tout

Guns n Roses – Gun n Roses + Axel Rose = Gun n Roses … ?!!!

Bon, je sais qu’il y a les droits sur le nom mais … Axel Rose + 3 ou Axel rose band auraient aussi fait l’affaire, non?

Comment j’ai pu m’évader d’une situation tanante

Bonjour tout le monde, désolé de ne pas avoir écrit récemment, il ne s’est pas passé grand chose de spécial à Toronto et je n’ai pas eu beaucoup de temps pour écrire par-dessus le marché. Alors voilà, j’ai quand même prit un peu de temps pour vous écrire une anecdote qui s’est déroulée il y a de ça deux semaine.

Il y a de ça deux semaines, alors que mes pas foulaient tranquillement le trottoir de la rue Bloor à Toronto, une âme en quête d’attention s’adressa à moi par un bruit incompréhensible qui résonna comme un semblant de question. Tout de suite, le bon samaritain en moi vue une occasion d’aider ce pauvre être présentant une carence au niveau de l’articulation. Sans plus tarder, il répéta sa demande. Cette fois quelques uns des sons qui sortirent de la bouche du quinquagénaire négligé qui se tenait devant moi, furent références à des mots mais je ne pouvais toujours pas déchiffrer le dialecte de cet étranger.  Mal-à l’aise et voulant sortir de cette situation le plus rapidement possible, je décide d’utiliser l’excuse pratique pour un exilé dans mon genre « Sorry i am not very good with eglish » en y ajoutant un accent le plus cassé possible. 

C’est à ce moment que l’être décide de faire un effort pour se faire comprendre alors que d’un air agacé il demande « english or french ». Et oui! Rusé ce clodo, je ne pourrais pas m’en sortir aussi facilement. Honnêteté et courtoisie obligent, je n’ai d’autre choix que de rester quelques instants de plus et de répondre que je parle français. Le malaise n’est que plus palpable! Ainsi, l’homme s’adresse à moi dans un français correct vestige de quelques années passées à Montréal.  Malheureusement, c’est encore le même résultat, je n’y comprends rien mis à part un truc du genre «  Est-ce que tu as quelque chose de prévu ce soir? ». Je suis confus de cette question étrange mais décide quand même de répondre par l’affirmative. Il me demande alors si on va au parc pour régler ça….  Heu …! Mon cerveau se met alors à cheminer à 100 milles à l’heure pour finalement comprendre qu’il m’avait plutôt demandé « Est-ce que tu as quelques chose pour moi? ». Et oui, un drogué par-dessus le marché!

Heureusement, le destin a eu pitié de ma situation et a choisi ce moment précis pour me sauver d’une situation qui devenait de plus en plus compliquée, alors que trois hommes de race noir se sont immobiliser en voiture pour nous demander une direction. Bref, je me lance et j’essaie de répondre du mieux que je peux malgré ma faible expérience de la géographie torontoise. C’est alors que devant ma faible compétence, mon nouveau compagnon fait preuve de zèle et explique de manière plus précise la direction à prendre. Malheureusement pour les pauvres jeunes hommes perdus, l’information n’était, semble t’il, pas gratuite et l’homme, dans une poussé inattendue d’agressivité, leur demande de la drogue en échange de l’information. De mon coté, je me dis que ce conflit imminent est le moment opportun pour m’échapper en douce d’une situation on ne peut plus insolite.

Bref, je ne sais pas si les gens en voiture ont retrouvés leur chemin ou si le vielle homme a eut sa dose de stupéfiant mais dans mon cas, tout est pas si pire qui fini bien! 


novembre 2008
L M M J V S D
« Oct   Jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à mon blogue et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 autres abonnés

Untitled Document